Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Avez-vous perdu votre courriel d'activation?
Novembre 22, 2017, 08:23:02
Accueil Aide Rechercher Calendrier Identifiez-vous Inscrivez-vous
Nouvelles:

+  Braque du Bourbonnais
|-+  Elevage / Breeding
| |-+  SantĂ© / Health
| | |-+  Dysplasie (Penn Hip)
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: [1] Imprimer
Auteur Fil de discussion: Dysplasie (Penn Hip)  (Lu 8432 fois)
mic_comte
Hero Member
*****
Messages: 2188


« le: AoĂ»t 06, 2010, 08:16:11 »

 En AmĂ©rique, beaucoup de gens utilisent le système « Penn Hip », dĂ©veloppĂ© par l’universitĂ© de Pennsylvanie pour tester les hanches de leurs chiens. Ce système a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© par des chercheurs qui pensaient que le système d’évaluation actuel n’était pas efficace.
Les premiers Ă  faire de la sĂ©lection au niveau de la dysplasie ont Ă©tĂ© les allemands avec leurs chiens de bergers qui  avaient tant de problèmes. Avec 35 ans de recul, on peut tirer des conclusions, et ca a Ă©tĂ© fait sur des milliers de portĂ©es.

Le tableau ci-dessous résume les conclusions.

Ce tableau donne les pourcentages de chiots "Dys A" ("CHD A" en anglais)
suivant la cotation des parents, pour les bergers allemands.
"Dam"
ce sont les mères, et "Sire" ce sont les pères. Entre crochets [] il y a
le nombre de chiens pris en compte, et entre parenthèses () le nombre
de chiots.

Par exemple:
-Le nombre de chiots issus d'un père
"Dys A" et d'une mère "Dys A" est (20969). Ces chiots sont issus de [2196] pères différents et de [6514] mères différentes.
Et le pourcentage de ces chiots qui sont "Dys A" est 67,84% (souligné en rouge)

-Le nombre de chiots issus d'un père "Dys A" et d'une mère "Dys B" est (5802). Ces chiots sont issus de [2196] pères différents et de [1839] mères différentes.
Et le pourcentage de ces chiots qui sont "Dys A" est 63,24% (souligné en bleu)

-Le nombre de chiots issus d'un père "Dys B" et d'une mère "Dys A" est (4861). Ces chiots sont issus de [672] pères différents et de [6514] mères différentes.
Et le pourcentage de ces chiots qui sont "Dys A" est 61,63% (souligné en vert)

etc...
On le voit, l’amélioration du stade de dysplasie par cette sélection existe, mais elle n’est pas fantastique.


* dyspla10.jpg (77.41 Ko, 724x652 - vu 1011 fois.)
Journalisée
mic_comte
Hero Member
*****
Messages: 2188


« Répondre #1 le: AoĂ»t 06, 2010, 08:28:59 »

  D’après les gens de l’universite de Pennsylvanie, le peu d’amĂ©lioration constatĂ©e avec la mĂ©thode traditionnelle tient Ă  plusieurs facteurs :
1-   Dans l’interprĂ©tation des radios, on tient compte de beaucoup de facteurs qui ne sont pas ou peu hĂ©ritables. Par exemple, des calcifications sur la hanche vont amener de vĂ©tĂ©rinaire a dĂ©classer de un ou deux stades la notation d’un chien. Or ces calcifications sont juste un signe d’usure, un chien qui ne court jamais n’en aura pas, ça ne veut pas dire qu’il a des meilleurs gènes des hanches.
2-   Il faut attendre l’âge adulte (12 mois en Europe, 24 mois aux USA) pour pouvoir tester un chien. Pour beaucoup d’amateurs, c’est trop tard, s’ils ont une femelle qu’ils veulent faire reproduire, ils ne vont pas s’en sĂ©parer Ă  l’âge adulte si elle a de mauvaises hanches.
3-   Le calcul de l’angle de Norbert Olson, qui est le principal facteur d’évaluation, n’est pas très prĂ©cis. Il faut trouver le centre d’une rotule qui n’est pas parfaitement ronde, et cela donne lieu Ă  des erreurs.
« Dernière édition: Novembre 13, 2014, 12:12:19 par mic_comte » Journalisée
mic_comte
Hero Member
*****
Messages: 2188


« Répondre #2 le: AoĂ»t 06, 2010, 08:38:27 »

 La solution qu’ils proposent, c’est de ne tester qu’une seule caractĂ©ristique : l’indice de laxitĂ© (DI pour « Distraction index » en anglais).
En appliquant une force donnée sur la patte, on va faire bouger le fémur, on mesure de combien il bouge (voir le schéma ci-dessous), et cela nous donne l’indice de laxité(DI), compris entre 0 et 1 (0 c’est le meilleur, et 1 c’est le moins bon).
 Cet index est très hĂ©ritable et il reste a peu prĂ©s le mĂŞme durant la vie du chien, a partir de 4 mois, on peut donc tester les chiens très tĂ´t.


* PennHip.jpg (168.52 Ko, 350x320 - vu 932 fois.)
Journalisée
Cindy
Hero Member
*****
Messages: 556


Aspen Ridge Kennels


WWW
« Répondre #3 le: AoĂ»t 06, 2010, 13:54:27 »

Merci Michael, il est très difficile pour moi d'expliquer
Cindy
Journalisée
mic_comte
Hero Member
*****
Messages: 2188


« Répondre #4 le: Novembre 13, 2014, 12:27:02 »

 Bonjour,
Suite Ă  des discussions que j'ai eu par mail avec des amateurs ces derniers mois, je fais remonter ce sujet sur la dysplasie.

Il semble qu'il y ait deux écoles, certains veulent être très sévères sur la dysplasie dans la sélection des géniteurs, d'autre non.

Il existe une 3ème opinion qui est qu'on devrait sélectionner sur la dysplasie mais avec une autre méthode que celle utilisée actuellement, qui ne semble pas avoir apporté une grand amélioration.

 En effet, d'après l'Ă©tude de grande ampleur faite sur les bergers allemands, le fait de choisir deux gĂ©niteur A au lieur de deux gĂ©niteurs C n'augmente qu'assez peu le pourcentage de chiots A obtenus (67% contre 50%).

 On trouve mĂŞme des cas de figure oĂą on obtient de meilleurs rĂ©sultats en croisant un A et un C plutĂ´t que qu'un A et un B (64% contre 61%).

 On peut donc lĂ©gitimement se poser la question de la mĂ©thode retenue pour mesurer la dysplasie.




* januttav_ss05.pdf (3031.89 Ko - Téléchargé 413 fois.)
Journalisée
mic_comte
Hero Member
*****
Messages: 2188


« Répondre #5 le: Novembre 21, 2014, 21:52:26 »

 Bonsoir,
voilĂ  un papier dont le titre exprime bien les questions que pose le protocole actuel d'Ă©valuation de la dysplasie des hanches:
"Selection against canine hip dysplasia: success or failure?" (="Sélection contre la dysplasie des anches: succès ou échec?")

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21727013

Journalisée
mic_comte
Hero Member
*****
Messages: 2188


« Répondre #6 le: Mars 16, 2016, 16:57:58 »

 Je fais encore remonter ce sujet, je trouve très intĂ©ressant le retour d'expĂ©rience des bergers allemands, lĂ  il y a des donnĂ©es chiffrĂ©es sur des grand nombres, on peut commencer Ă  tirer des conclusions.
Journalisée
Marc
Hero Member
*****
Messages: 978



WWW
« Répondre #7 le: Mars 18, 2016, 17:38:03 »

Oui et sur d'autres il est aussi demandé de bien distinguer la dysplasie héréditaire et la dysplasie de croissance et de paramètres extérieurs.
La deuxième n'a aucune incidence sur la descendance.
De plus, il me semble que des hanches "parfaites" sans aucun défaut, régulières, sans vide entre la tête et la cavité mais interprétées C parce que le bassin est peut-être un plus étroit que sur un autre sujet et les cuisses très musclées, valent mieux que des hanches interprétées A avec une déformation voire nécrose de la tête fémorale ou autres.
La dysplasie ne devrait plus se faire sur cliché mais sur test génétique.
Les stages de formation continue des éleveurs sont intéressants pour ça, genre autre.
Journalisée

Pages: [1] Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  


Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session

Powered by SMF 1.1.19 | SMF © 2006-2008, Simple Machines